Cet enclave du 7eme arrondissement qu on appelle Square Recamier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Ceux qui n’aiment pas Paris disent que la ville manque d’espaces verts et qu’elle est stressante. Sans doute n’ont-ils pas bien ouvert leurs yeux, ou alors ils n’ont sans doute pas regardé dans la bonne direction.

J’ai, un samedi après-midi du mois de mai 2010, découvert ce merveilleux Square, le préféré de Chateaubriand, dit-on, qui y passait un temps privilégié avec son amie Madame Récamier, au sortir du métro Sèvres –Babylone.

Même s il fut rebaptisé Square Roger Stéphane en 2008, le nom Récamier y demeure toujours ; et c est d’ailleurs l’appellation que je préfère car j’aime laisser mon imagination débordante vagabonder et me représenter l’amie de Chateaubriand déambuler dans ce beau jardin.

J’étais un peu stressée ce jour-là, et la vue de ce square, tout au bout de la rue Récamier avait quelque chose de réconfortant, c’était un trait d’union avec la nature, les arbres, les oiseaux et les fleurs. J’avais justement besoin d’un abri, d’un lieu où je pouvais rentrer en moi-même et faire silence.

Je me suis installée sur l’un des bancs : j’ai laissé la fontaine me parler, j’ai prêté l’oreille a la symphonie des oiseaux présents en ces lieux, mes yeux ne se lassaient pas d’admirer les hêtres pleureurs et les magnifiques parterres de fleurs. J’ai surpris quelques merles dans les arbres, en train de se faire la cour.

J’ai ferme les yeux et j’ai laissé les doux parfums envahir mes sens.

En moins de 20 minutes, mon esprit s’est calmé, et a su s’imprégner de ce petit bout de paradis parisien.

Je vous invite à visiter ce merveilleux square a vos heures perdues : vous en ressortirez tout énergisés.

Souhaitez vous faire d autres ballades virtuelles au coeur de Paris? Mon roman, Sous le Ciel de Paris, paru aux editions Delizon, vous invitera a decouvrir les lieux magiques de Paris. Vous pouvez des a present le commander chez Delizon Editions.

Copyright© by Isabelle Esling

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »